Derniers Articles

Tokyo, jour 1 : Asakusa

Situé au nord-est du centre de Tokyo, Asakusa est un quartier très fréquenté par les touristes du fait de la présence du temple Sensō-ji, l’un des plus vieux temples de Tokyo. Pourtant, dès que l’on s’éloigne dans les rues avoisinantes, on retrouve l’âme de Tokyo : des petites maisons entourées de verdure placées dans un enchevêtrement de ruelles, peu de circulation et de nombreux ateliers d’artisans.

Le temple Sensō-ji : 

Ouvert de jour comme de nuit mais toujours très fréquenté, ce n’est pas le temple que j’ai péréféré à Tokyo mais il reste une visite incontournable.

Le temple est entouré d’un joli jardin et d’une rue très commerçante où l’on peut trouver des douceurs (dont les fameux poissons à la pâte de haricot rouge qui sont fabriqués en direct).

IMG_8620IMG_8604

IMG_8627IMG_8615IMG_8618IMG_8639

 

Les japonais sont très friands de prédictions diverses et variés. Ici, c’est tout un rituel qu’il faut observer : secouer un tube en métal contenant des baguettes, en sortir une, puis prendre la prédiction dans le casier portant le même symbole. Si la prédiction est mauvaise, il est toujours possible de l’accrocher près du temple en priant les dieux pour leur misércorde…

IMG_8643IMG_8645IMG_8644IMG_8646

Temple Imado-jinja : 

Un peu plus au nord se trouve le sanctuaire Imado-jinja, dédié aux chats. Très petit et délaissé par la horde de touriste, il permet de retrouver un peu de calme et de d’observer une accumulation impressionante de statuettes de chats!

IMG_8676IMG_8674IMG_8678

Une adresse où préparer (et savourer) ses propres okonomiyaki :

Près du temple Sensō-ji, le restaurant Sometaro Okonomiyaki offre une bonne alternative pour le déjeuner. Le décor est traditionnel avec ses tables basses sur tatamis, on choisit parmi une liste d’okonomiyaki, une sorte d’omelette garnie, et ensuite on la prépare sur des tables couvertes de plaques chauffantes. Ludique est très bon!

Prix : 700 yens par personne (6€)

IMG_8694IMG_8695

Balade dans les boutiques de cuisine d’Asakusa :

Asakusa, c’est aussi le quartier des ustensiles de cuisine! L’avenue Kappabashi Dôgugai regorge de bric-à-brac en tout genre : bols, baguettes, couteaux, matériel de cuisson… Mais le plus impressionnant, ce sont les magasins consacrés aux faux aliments en cire qui sont exposés devant tous les restaurants !

IMG_8697IMG_8701IMG_8702IMG_8706

La SkyTree et l’Asahi Beer Hall : 

La visite du quartier est également l’opportunité de monter en haut de la Tokyo SkyTree, tour la plus haute de la ville et de se désaltérer au Asahi Beer Hall, siège de la bière Asahi. La bâtiment est facilement reconnaissable à sa forme particulière dessinée par Starck, censée représenter une coupe de bière mais appelé par les japonais « la crotte de Starck ».

IMG_8707

Tokyo : mon top 10

IMG_9498

Que vous restiez un mois, une semaine ou 3 jours à Tokyo, difficile de passer à côté de certaines activités incontournables qu’offre la ville…

Mon top 10 des activités à faire à Tokyo :

  • S’étourdir face à l’ampleur de la ville en contemplant ses gratte-ciels, néons et écrans démesurés
  • Profiter de la gastronomie japonaise : sushis, ramen, udon, okonomiyaki, katsudon, dorayaki… La cuisine japonaise est riche et est loin de se limiter au poisson cru!
  • Se perdre dans les ruelles d’un quartier ancestral comme celui de Yanaka
  • Profiter de la vie nocturne tokyoïte au sein des quartiers animés de Shinjuku et Shibuya
  • Assister à un tournoi ou à un entraînement de sumo dans le quartier du Ryōgoku Kokugikan
  • S’éloigner de la ville et se relaxer dans un ryokan traditionnel avec onsen
  • Jouer dans une salle d’arcade et découvrir le quartier de l’électronique Akihabara
  • Découvrir le marché Tsukiji, plus gros marché aux poissons au monde avant son déménagement
  • Visiter un jardin traditionnel zen
  • S’imprégner de la religion shintoïste en visitant les temples : le Senso-ji d’Asakusa ou le Meiji-jingu de Yoyogi

IMG_8908

Organiser son voyage à Tokyo

Version 3

Pour mon premier voyage au Japon, j’ai hésité entre un voyage itinérant entre Tokyo et Kyoto, ou visiter uniquement Tokyo et sa région.

Malheureusement, je ne pouvais pas prendre plus de deux semaines de congés… J’ai préféré me concentrer sur la découverte de la tentaculaire ville de Tokyo. Avec 42 millions d’habitants, c’est l’agglomération la plus peuplée du monde. Autant dire que deux semaines c’est déjà trop court pour apprécier la complexité de cette ville. Un conseil : bien organiser son séjour pour prioriser ses envies et éviter les frustrations!

 

Se loger à Tokyo :

Se loger à Tokyo est cher… L’hébergement était notre premier poste de dépense. J’ai trouvé que les hôtels proposaient des logements à un prix exorbitant pour une qualité médiocre. J’ai donc opté pour un studio sur AirBNB situé en plein coeur du quartier animé de Shibuya. Cozy, proche des transports et propre avec une vue splendide sur la ville, on peut même apercevoir le Mont Fuji quand le temps est clément. Je ne peux que vous le recommander.

Capture d’écran 2016-06-12 à 15.07.16

Lien AirBNB ici

 

Le vol :

Air France propose régulièrement des promos pour ses vols Paris-Tokyo. Avec un peu de chance, vous pouvez bénéficier d’un vol direct qui vous permettra de rejoindre Tokyo en 11h. A surveiller régulièrement!

Deux aéroports désservent Tokyo. Si vous pouvez choisir, optez pour l’aéroport d’Haneda plutôt que celui de Narita. Plus près du centre il est également plus accessible via les transports en commun.

 

Quand partir à Tokyo?

Les saisons évoluent au même rythme qu’en France.

Le printemps est la saison la plus touristique car de nombreux visiteurs viennent admirer les cerisiers en pleine floraison. C’est également la période la plus chère et où vous trouverez le plus d’affluence. Il faut éviter la Golden Week (fin avril, début mai), la semaine de vacances des japonais où beaucoup de transports et d’hébergements risquent d’être complets et où le pays entier tourne au ralenti.

L’été, il fait très chaud à Tokyo ce qui peut s’avérer vite suffocant.

J’ai choisi le mois de mai qui est un bon compromis. Tokyo offre des températures agréables (en moyenne 30 degrés pendant mon séjour) avec toutefois un risque de pluie avéré (2 jours sur 12).

 

L’automne est également une saison agréable où la végétation se pare de couleurs magnifiques.

IMG_9439

Les transports en commun à Tokyo :

Le métro est le transport le plus pratique pour se déplacer. Petites particularités, à connaître : plusieurs compagnies privées se partagent les voies et on paie en fonction de la distance parcourue, il ne faut donc pas oublier de valider son pass à la sortie!

Petit conseil : achetez dès votre arrivée à l’aéroport une carte Pasmo ou Suica (c’est la même chose, mais édité par deux compagnies différentes). Cette carte à créditer du montant désiré est une carte Monéo améliorée. Elle vous permettra de régler tous les transports dans Tokyo et sa région mais vous pouvez également l’utiliser pour régler vos achats dans de nombreux restaurants et magasins. Un indispensable !

 

Autres détails pratiques :

  • Les prises électriques sont proches de celles américaines. Si vous avez acheté un adaptateur pour les USA, pensez à l’emporter dans vos bagages
  • Le pocket wifi fourni par votre hôtel ou AirBNB est très pratique. il vous permet de vous connecter à Internet gratuitement dans toute la ville. Idéal pour s’orienter dans les ruelles de la ville et trouver les adresses…
  • Les japonais n’utilisent presque jamais la carte bancaire pour régler leurs achats. Pensez à retirer des Yens avant de partir. Peu de distributeurs automatiques acceptent les cartes étrangères mais je sais que ceux situés dans les supérettes Seven Eleven fonctionnent
  • Pas besoin de visas pour les ressortissants français pour un séjour touristique de moins de 90 jours

 

Rendez-vous dans un prochain article pour mon Top 10 des activités à faire à Tokyo et sa région!

Anni Leppälä

J’ai découvert cette photographe finlandaise par hasard et son univers m’a touché. Il colle parfaitement avec l’ambiance hivernale du moment.

J’aime ces personnages mystérieux aux visages cachés, leur caractère intemporel et la douceur qui s’en dégage.

Voici quelques uns de ses clichés.

A noter que la galerie Les Filles du Calvaire expose Anni Leppälä du 4 décembre au 15 janvier à Paris.

 

9636fd50c48d1afa40a0ac378d3d78ab

0d3dbc96d9ed03f4bd0d3a38aed4a422

24d208124c08122b7722531f706cccf5

641ea5c48d8d64e5b89384f64fe087bb

a1ac87010c4ffdc1bdad54b31da6b272

vert escalier

Un Granola ultra réconfortant

IMG_7581

C’est une de mes recettes favorites. Pourquoi? Parce que ce granola est délicieux, simplissime à réaliser, terriblement gourmand et qu’il s’accommode avec tout! A la fois au petit déjeuner avec du lait qu’au goûter avec du yaourt ou en dessert sur une bonne salade de fruits.

Autre point non négligeable, on peut le conserver facilement trois mois dans un bocal hermétique. De mon côté, je n’ai jamais réussi à tenir autant de temps! IMG_7547

Les ingrédients (modifiable en fonction du contenu de vos placards, le tout est d’essayer de garder les mêmes proportions) :

  • 150g de flocons d’avoine
  • 125g de graines de millet
  • 50g de graines de chia
  • 60g de graines de courge
  • 60g de graines de tournesol
  • 60g de graines de lin
  • 30g de noisettes
  • 30g d’amandes
  • 250ml de miel
  • 60g de cassonade
  • 4 cuillères à soupe d’huile de noisette

IMG_7582

Préchauffez le four à 160 degrés.

Mélangez tous les ingrédients secs dans un grand saladier (graines, flocons et noix).

Dans une casserole, faites chauffer le miel, la cassonade et l’huile. Il faut que les ingrédients se mélangent de façon homogène.

Ajoutez le mélange sucré aux graines. L’idéal est que le liant recouvre le plus de céréales possible!

Disposez du papier cuisson sur la plaque du four et déposez les graines.IMG_7556

IMG_7564

Cuire au four pendant 25 minutes. N’hésitez pas à mélanger de temps à autre les graines pour éviter qu’elles ne brûlent!

Régalez-vous!

IMG_7586