Auteur : unedosedelegerete

Rétrospective Araki au musée Guimet

C’est peut-être l’un des photographes japonnais contemporains les plus connus au monde. Et pourtant, aucune exposition importante ne lui avait jamais été consacré en France. La rétrospective qui lui est dédiée au Musée Guimet répare cette injustice. Plus de 400 photographies sont exposées, un bon apperçu du parcours de ce prolifique photographe. On peut bien sûr admirer l’art complexe du bondage japonais, le kinbaku, mais également les autres composantes de son travail comme les portraits de son épouse ou ses séries consacrées aux fleurs. Exposition Araki, jusqu’au 5 septembre Musée Guimet, 6, place d’Iéna- 75016 Paris

Le Grand 8 de l’art urbain, le street art à l’honneur à Malakoff

A voir avant le 30 octobre, le Grand 8, un parcours street art au coeur d’un ancien hangar industriel de Malakoff. Près de 50 artistes ont pris possession des lieux avant sa destruction. Les visiteurs sont plongés au coeur d’univers différents : maison abandonnée, safari fluorescent ou marée de bouées… Mon coup de coeur va à l’étrange « Nosbestomac », un estomac géant composé de matériaux de récupération. La Réserve, 7 rue Paul Bert, Malakoff Plus d’infos : http://www.expo-legrand8.com/ https://www.facebook.com/lareservemalakoff/

Tokyo, jour 1 : Asakusa

Situé au nord-est du centre de Tokyo, Asakusa est un quartier très fréquenté par les touristes du fait de la présence du temple Sensō-ji, l’un des plus vieux temples de Tokyo. Pourtant, dès que l’on s’éloigne dans les rues avoisinantes, on retrouve l’âme de Tokyo : des petites maisons entourées de verdure placées dans un enchevêtrement de ruelles, peu de circulation et de nombreux ateliers d’artisans. Le temple Sensō-ji :  Ouvert de jour comme de nuit mais toujours très fréquenté, ce n’est pas le temple que j’ai péréféré à Tokyo mais il reste une visite incontournable. Le temple est entouré d’un joli jardin et d’une rue très commerçante où l’on peut trouver des douceurs (dont les fameux poissons à la pâte de haricot rouge qui sont fabriqués en direct).   Les japonais sont très friands de prédictions diverses et variés. Ici, c’est tout un rituel qu’il faut observer : secouer un tube en métal contenant des baguettes, en sortir une, puis prendre la prédiction dans le casier portant le même symbole. Si la prédiction est mauvaise, …

Tokyo : mon top 10

Que vous restiez un mois, une semaine ou 3 jours à Tokyo, difficile de passer à côté de certaines activités incontournables qu’offre la ville… Mon top 10 des activités à faire à Tokyo : S’étourdir face à l’ampleur de la ville en contemplant ses gratte-ciels, néons et écrans démesurés Profiter de la gastronomie japonaise : sushis, ramen, udon, okonomiyaki, katsudon, dorayaki… La cuisine japonaise est riche et est loin de se limiter au poisson cru! Se perdre dans les ruelles d’un quartier ancestral comme celui de Yanaka Profiter de la vie nocturne tokyoïte au sein des quartiers animés de Shinjuku et Shibuya Assister à un tournoi ou à un entraînement de sumo dans le quartier du Ryōgoku Kokugikan S’éloigner de la ville et se relaxer dans un ryokan traditionnel avec onsen Jouer dans une salle d’arcade et découvrir le quartier de l’électronique Akihabara Découvrir le marché Tsukiji, plus gros marché aux poissons au monde avant son déménagement Visiter un jardin traditionnel zen S’imprégner de la religion shintoïste en visitant les temples : le Senso-ji d’Asakusa ou le …

Organiser son voyage à Tokyo

Pour mon premier voyage au Japon, j’ai hésité entre un voyage itinérant entre Tokyo et Kyoto, ou visiter uniquement Tokyo et sa région. Malheureusement, je ne pouvais pas prendre plus de deux semaines de congés… J’ai préféré me concentrer sur la découverte de la tentaculaire ville de Tokyo. Avec 42 millions d’habitants, c’est l’agglomération la plus peuplée du monde. Autant dire que deux semaines c’est déjà trop court pour apprécier la complexité de cette ville. Un conseil : bien organiser son séjour pour prioriser ses envies et éviter les frustrations!   Se loger à Tokyo : Se loger à Tokyo est cher… L’hébergement était notre premier poste de dépense. J’ai trouvé que les hôtels proposaient des logements à un prix exorbitant pour une qualité médiocre. J’ai donc opté pour un studio sur AirBNB situé en plein coeur du quartier animé de Shibuya. Cozy, proche des transports et propre avec une vue splendide sur la ville, on peut même apercevoir le Mont Fuji quand le temps est clément. Je ne peux que vous le recommander. Lien AirBNB …

Anni Leppälä

J’ai découvert cette photographe finlandaise par hasard et son univers m’a touché. Il colle parfaitement avec l’ambiance hivernale du moment. J’aime ces personnages mystérieux aux visages cachés, leur caractère intemporel et la douceur qui s’en dégage. Voici quelques uns de ses clichés. A noter que la galerie Les Filles du Calvaire expose Anni Leppälä du 4 décembre au 15 janvier à Paris.    

Un Granola ultra réconfortant

  C’est une de mes recettes favorites. Pourquoi? Parce que ce granola est délicieux, simplissime à réaliser, terriblement gourmand et qu’il s’accommode avec tout! A la fois au petit déjeuner avec du lait qu’au goûter avec du yaourt ou en dessert sur une bonne salade de fruits. Autre point non négligeable, on peut le conserver facilement trois mois dans un bocal hermétique. De mon côté, je n’ai jamais réussi à tenir autant de temps!  Les ingrédients (modifiable en fonction du contenu de vos placards, le tout est d’essayer de garder les mêmes proportions) : 150g de flocons d’avoine 125g de graines de millet 50g de graines de chia 60g de graines de courge 60g de graines de tournesol 60g de graines de lin 30g de noisettes 30g d’amandes 250ml de miel 60g de cassonade 4 cuillères à soupe d’huile de noisette Préchauffez le four à 160 degrés. Mélangez tous les ingrédients secs dans un grand saladier (graines, flocons et noix). Dans une casserole, faites chauffer le miel, la cassonade et l’huile. Il faut que les ingrédients …